Le jury

Ils sont chefs d’orchestre, pianistes, journalistes, clarinettiste : les membres du jury excellent et rayonnent dans leurs domaines.

Très attachés à l’enseignement et à la transmission de la musique, ils s’étaient beaucoup investis dans les précédentes éditions des Prix de l’Enseignement Musical et ont accepté tous les 5 de faire partie du jury pour cette 3e édition.

Les membres du jury

Hélène Bouchez

Premier prix à l’unanimité de direction d’orchestre et de piano aux Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon, et lauréate du Concours international de Tokyo, elle est invitée en résidence par Seiji Ozawa au Music Center de Tanglewood (Orchestre symphonique de Boston), par Pierre Boulez à Lucerne, et par Leonard Slatkin au National Conducting Institute (Washington).
En France, elle dirige l’Orchestre national d’Île-de-France, l’Orchestre philharmonique de Radio France, l’Orchestre lyrique Avignon Provence, l’Orchestre philharmonique de Nice, l’Orchestre Poitou-Charentes, et est l’invitée de la Folle Journée de Nantes, du Festival d’automne, des festivals Manca, Nancyphonies et Aujourd’hui Musiques.
Aux États-Unis, Hélène Bouchez dirige l’Orchestre symphonique national de Washington, l’Orchestre du Cabrillo Festival of Contemporary music (Marin Alsop), l’Orchestre symphonique de Detroit, l’Orchestre philharmonique de Fort Wayne, l’Orchestre du Music Center de Tanglewood (dont une codirection radiodiffusée avec Kurt Masur).
En Asie, elle dirige le Nouvel Orchestre philharmonique du Japon, l’Orchestre symphonique de Pohang, et en Europe l’Orchestre symphonique de Sofia, l’Orchestre philharmonique de Sarajevo.
Elle soutient la musique contemporaine avec divers ensembles  en concert et en tournée  : Sillages, Syntax, Ensemble XX-21 du CNSMD de Lyon, Apostrophes, L’Instant Donné, Pelléas, et pour des créations de Philippe Leroux, François Paris, Thierry Blondeau.
Hélène Bouchez enseigne au CNSMD de Lyon depuis 2001.

Dominique Boutel

Après avoir fourbi ses armes et sa langue dans l’enseignement, Dominique Boutel est entrée à France Musique en 1989, où elle a produit plusieurs émissions autour des pratiques musicales des jeunes : «Le Grand Bécarre», «Micro» , «Ado dièse» , ainsi que des émissions plus généralistes «La Matinale», «Fabrication Maison».
Elle est par ailleurs traductrice de livres pour enfants et collabore régulièrement avec des maisons d’éditions ou des journaux destinés à la jeunesse : Gallimard Jeunesse, Bayard, Didier Jeunesse etc.
Dominique Boutel a réalisé le parcours enfants du Musée de la Musique à Paris, anime régulièrement des tables rondes et des ateliers, collabore activement avec quelques associations « Musique et Santé », « Pulsart », est membre du jury enfants de l’Académie Charles Cros et a fondé un festival de musique pour enfants « Les Ponts du Nord » dans le 18ème arrondissement de Paris

Benoît Duteurtre

Benoît Duteurtre est né à Sainte-Adresse, près du Havre. Il a grandi non loin des écrivains qu’il aime : Flaubert, Maupassant ou Alphonse Allais. Passionné de musique, il a d’abord gagné sa vie en jouant du piano.
Son premier texte est paru dans la revue Minuit en 1982. Auteur d’une quinzaine de romans, d’inspiration parfois autobiographique, parfois résolument fantaisiste, il a obtenu le prix Médicis en 2001 pour Le Voyage en France et plus récemment le prix des écrivains du Sud pour Les Pieds dans l’eau. Son dernier ouvrage L’ordinateur du paradis, paru chez Gallimard, fut sélectionné pour le Prix Goncourt 2014.
Benoît Duteurtre écrit régulièrement dans Marianne, Le Figaro Littéraire, L’Atelier du Roman. Ses chroniques ont été rassemblées dans Ma Belle Epoque. Il a suscité une vive polémique par son essai Requiem pour une avant-garde (1995), avant de fonder avec Marcel Landowski l’association Musique Nouvelle en Liberté qui soutient les jeunes compositeurs. On lui doit également une histoire de L’opérette en France et des documentaires pour la télévision. Depuis dix ans, il anime sur France Musique une émission au succès jamais démenti : «Etonnez-moi Benoît».

Paul Meyer

Clarinettiste et chef d’orchestre, Paul Meyer est né à Mulhouse en 1965 et a fait ses débuts en 1982 en remportant, à 17 ans seulement, le prestigieux concours de l’Eurovision. En 1983, il est nommé clarinette solo à l’Orchestre de l’Opéra de Lyon puis au même poste, à l’Ensemble Intercontemporain en 1984 et à l’Opéra de Paris en 1985. Très vite il quitte les formations orchestrales pour mener une carrière internationale de soliste. Parallèlement à sa brillante carrière d’interprète, sa passion pour la direction d’orchestre l’amène très tôt à se former avec Charles Bruck à la Pierre Monteux school du Maine, John Carewe (professeur de Sir Simon Rattle et Daniel Harding entre autres) duquel il sera assistant au Northern Junior Philharmonic, Marek Janowski qu’il assistera également au Philharmonique de Radio France et Emmanuel Krivine.
Paul Meyer partage son activité entre la direction d’orchestre, soliste invité et la musique de chambre.

Xavier Delette

Né en 1963 dans le Nord de la France à Roubaix, il y suit ses premières études musicales avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris qu’il quitte en 1987 avec différents premiers Prix en écriture, analyse, histoire de la musique, recherche en analyse. Cette même année, il obtient les Certificats d’Aptitude de Directeur de Conservatoire et de Professeur de Culture Musicale.

Il est alors nommé Directeur Adjoint du Conservatoire National de Région de Lille et débute ses activités de Chef d’Orchestre en dirigeant l’Ensemble Instrumental de Lille et en créant l’Orchestre de Chambre « Amadeus ». Il rejoint en 1990 Robert Delcroix sur la Côte Basque afin de le seconder à la tête de l’École Nationale de Musique et de l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque.

En septembre 1999 Xavier Delette est nommé Directeur du Conservatoire National de Région Bayonne Côte Basque.

Son parcours de chef d’orchestre fait ressortir un travail avec des solistes prestigieux : Yo-Yo Ma, Sayaka Shoji, le Quatuor Ysaÿe, Alexia Cousin, Michèle Command, Aldo Ciccolini, Alexandre Lagoya, Maurice André,… différentes formations : Orchestre d’Euskadi, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre de Pau, Ensemble Pythagore,… des créations importantes de compositeurs tels que Philippe Hersant, François Rossé, Joël Merah, et des enregistrements d’œuvres de Peïo Cabalette, Thierry Escaich, Nicolas Bacri (double CD « Cantates » récompensé par 5 de Diapason, 10 de Répertoire et le Grand Prix des Lycéens 2005).

Depuis septembre 2005 Xavier Delette assure la direction du Conservatoire à rayonnement régional de Paris et se produit régulièrement avec des formations de cet établissement.

Très attentif à la formation de jeunes professionnels du spectacle vivant, il participe aux travaux initiés par le Ministère de la Culture sur les nouveaux diplômes supérieurs de ce secteur et propose avec Alain Jacquon un rapprochement des CRR de Paris et Boulogne-Billancourt pour la constitution d’un Pôle Supérieur d’enseignement artistique (PSPBB). Il prend la tête de cet établissement au moment de son habilitation en septembre 2008 et lui donne une résonance nationale et internationale et une attractivité à la mesure de celles du CRR de Paris.